Vidéo française de l’intervention d’Alexandre Del Valle

By • on August 21, 2012

Essayiste, Géopolitologue, co-fondateur de l’Observatoire géopolitique de la Méditerranée (basé à Chypre) ; Membre du Conseil de Rédaction de la Revue française de Géopolitique Outre Terre, Alexandre Del Valle inscrit toutes ses études, interventions et écrits dans le cadre de la démarche géopolitique qui consiste à étudier « les rivalités de pouvoirs autour des territoires ou ressources », ainsi que les « représentations » développées par les acteurs en lice.

Alexandre del Valle est avant tout un chercheur libre et indépendant, à l’image de la géopolitique, qui est une démarche analytique étrangère au manichéisme, au parti-pris et à l’ostracisme.

Fils de Pieds Noirs (mère espagnole d’une famille antifranquiste réfugiée à Oran ; père Italien de Tunisie), del Valle est né et a vécu les premières années de sa vie dans le Sud de la France (PACA), il a réalisé la majeure partie de ses études à Aix-en-Provence (Institut d’Etudes Politiques), ainsi que deux années complémentaires à Milan (Facoltà di Scienze Politiche di Milano) et à Science Po-Paris (Prépa ENA).

 

Foncièrement « méditerranéen », Alexandre del Valle s’est vite spécialisé dans la géopolitique du Monde arabo-musulman. Ayant découvert le Liban au début des années 90 dans le cadre de missions humanitaires et d’études, il a commencé à écrire sur le conflit libanais et les minorités juives et chrétiennes en Terre d’Islam avant de se pencher sur la montée de l’Islamisme radical dont il fut un des premiers à souligner la menace dans le cadre du monde de l’Après Guerre froide.

Depuis quelques années, les travaux d’Alexandre del Valle sont consacrés à l’étude des mouvements révolutionnaires et totalitaires (« Rouges-Bruns et Verts »), du terrorisme, puis des grands phénomènes de Désinformation géopolitique (« Guerre des Représentations »).

 

• Doctorat de géopolitique à la Sorbonne (Paris IV), recherches sur « les nouveaux phénomènes révolutionnaires et totalitaires » (Rouge Brun Vert) dans le cadre de l’Observatoire Géopolitique et de Recherches européennes (OGRE).
• Diplôme d’Etudes Approfondies, Histoire Militaire -Sécurité -Défense, Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-provence/Université Montpellier III.
• DEA européen d’Histoire des Doctrines politiques et des institutions Politiques, université de Sciences Politiques de Milan/IEP d’Aix-en-Provence.
• Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, section Relations Internationales. Mémoire sur « Le maronitisme politique et le Liban moderne».

 

Comments

By jolipulman on August 26th, 2012 at 02:13

votre exposé, Monsieur est vraiment très intéressant.

By lombard on August 31st, 2012 at 10:20

bonjour
enfin un vrai discours,merci!!Quant allons nous entendre ces mots merveilleux donnant de l’espoir et de la joie de vivre sur toute les radios et télés d’Europe??
et de condamner ceux qui vendent notre Europe ,de les chasser des postes de pouvoir afin de rétablir les prérogatives d’une Europe laïque judéo-chrétienne.
de supprimer cette migration parasitaire de ventres musulmans intolérant.

QUAND TROUVERA T’ON UN BULLETIN D’ADHÉSION ??